Mon enfant est turbulent… et alors ?

Par défaut
Mon enfant est turbulent…  et alors ?

Enfant turbulent ? Et alors ?

Votre enfant est turbulent ? Il n’est pas tout-à-fait comme la société voudrait qu’il soit ? Il a une tendance hyperactive ? Et alors ?
L’Ayurveda recommande de ne jamais sombrer dans le jugement, de ne jamais vouloir à tout prix imposer un comportement à un individu, et encore moins à un enfant !

Au contraire, la toute première étape est la reconnaissance de la « différence », si tant est que l’on puisse parler de « différence ». Pour quelle raison voudrait-on que tous les enfants se ressemblent ? Vous voulez le « meilleur des mondes », à la Aldous Huxley ?

Acceptez votre enfant tel qu’il est. Ne le jugez pas. Ne le blâmez pas. Prenez-le tout entier, avec ses qualités et ses défauts.  S’il se sent aimé et accepté pour ce qu’il est, les choses commenceront déjà peu à peu à changer.
Au contraire, si vous le poussez à refouler ses envies de « bouger », ses besoins d’exprimer son énergie débordante, vous ne ferez qu’enfouir le problème dans les couches profondes de son subconscient, masquant peut-être le problème, mais tout au plus temporairement.
Dites-vous que c’est à vous, parents, de vous adapter à votre enfant, et non l’inverse.
Alors bien sûr, ce n’est pas le chemin le plus simple ni le plus facile… mais c’est le seul qui pourra vraiment aider votre
enfant, et qui pourra lui inculquer la patience, la tolérance, la compréhension, et l’amour véritable.
Edit du 6 février 2015 :
Je vous joins une petite vidéo de Thierry Casasnovas concernant l’hyperactivité et les troubles du déficit de l’attention chez les enfants.  A méditer…


Dimitri, papa d’enfants parfois turbulents, et accessoirement Praticien Ayurvédique & Professeur de Yoga
Espace Ayurvédique Shanti
Rue de la Citadelle 124
7500 Tournai
+32 497 73 40 49
Advertisements

"

    • Entièrement d’accord avec toi Marie… c’est un long cheminement qui se construit petit à petit, jour après jour… Le tout est de sortir de cette attente de résultats, d’évolution, de progrès. Accepter l’enfant, d’abord… mais aussi s’accepter soi-même face aux difficultés rencontrées. Ne pas non plus s’imposer d’être un parent parfait.
      C’est un chemin à parcourir avec l’enfant, main dans la main, en étant présent d’abord, mais aussi en instaurant une véritable communication.
      Mon mentor et professeur en Ayurveda, John Marchand, a toujours eu pour habitude de dire de façon un peu humoristique et ironique, qu’avant de penser à soigner ou traiter des enfants « difficiles », il fallait commencer par traiter les parents…
      Et le fait est que bien souvent, nous parents, sommes aussi tellement sur-sollicités par notre rythme de vie, que nous n’avons plus la patience nécessaire pour prendre le temps de comprendre nos enfants.
      Je t’invite d’ailleurs à regarder la vidéo que j’ai ajoutée à l’article à l’instant.

      A la semaine prochaine au Yoga, passe un bon week-end ! 😉

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s