Les 3 gunas selon l’Ayurveda & le Massage Sattvique

Par défaut
Les 3 gunas selon l’Ayurveda & le Massage Sattvique

3gunas

Les 3 gunas

Prakruti (la constitution, ou nature primordiale d’un individu) est composée de trois qualités principales, les gunas :

  • Sattva
  • Rajas
  • Tamas

Celles-ci sont plus subtiles que les 5 éléments qui naissent de leur activité :

  • Les cinq organes sensoriels naissent de sattva.
  • Les cinq organes d’action naissent de rajas.
  • Les cinq éléments (éther, air, feu, eau et terre) naissent de tamas.

Tout ce qui existe dans l’univers est une combinaison distincte des trois gunas.

  • Sattva est la qualité la plus élevée de lumière, d’harmonie, de vertu, de bonheur de clarté et d’intelligence.  Pour illustrer l’état sattvique par excellence, il suffit d’observer l’aura et la lumière que dégage un nouveau-né.

Bébé sattvique

  • Rajas est la qualité du mouvement, de la distraction, de la turbulence, et de l’activité.  Notre monde d’aujourd’hui est l’exemple même de cette qualité : tout va vite, l’abondance d’informations nous noie d’excès de stimulations diverses et variées, et il faut toujours être en action pour être dans le coup.

Stress rajasique

  • Tamas est la qualité de lourdeur, d’obscurité, de délabrement, d’inertie et de repos permettant la régénération.  La dépression et le burn-out, très fréquent dans notre société, sont les exemples-mêmes d’un état purement tamasique.

Dépression tamasique

Ensemble, ils représentent le potentiel de différentiation de prakruti, les facteurs primaires de la création, alors que les cinq sens (tanmatras) sont les facteurs subtils et les cinq éléments sont les facteurs bruts.

De par la prédominance de tamas, les cinq éléments évoluent en se diversifiant en fonction des trois gunas :

  • L’éther vient de sattva.
  • Le feu vient de rajas.
  • La terre vient de tamas, et est tamas pur.
  • L’air est composé de sattva et de rajas (légèreté et mouvement).
  • L’eau contient du rajas et du tamas (mouvement et lourdeur).

Le bon équilibre des trois gunas est appelé « sattva pur », car il est engendré par la prédominance et le raffinement de sattva.  C’est toute la recherche de l’Ayurveda et du Yoga, nous amener à cet état d’équilibre sattvique, afin d’harmoniser notre corps, notre mental, et nos émotions.

Les activités sattviques

Les activités qui favorisent sattva sont celles qui apportent légèreté, clarté, lumière.  Ainsi, aussi bizarre que cela puisse paraître à certain(e)s, les activités de nettoyage, lorsqu’elles servent à l’individu qui les effectuent, permettent d’apporter de la lumière au mental en nettoyant l’environnement des choses qui l’encombrent et l’obscurcissent.  En effet, la philosophie ayurvédique démontre clairement le lien indéfectible entre l’individu (microcosme) et l’univers (macrocosme).  Agir sur le monde extérieur aura une incidence sur le monde intérieur, et inversément.  Il convient donc, lorsque l’on veut faire place neuve dans son mental et ainsi clarifier ses idées, de faire également place neuve dans son environnement proche.

Ensuite, la méditation, et toutes les activités qui favorisent l’intériorisation et la prise de conscience de son « Soi » profond (yoga, tai chi,…), auront également une incidence positive sur l’émergence d’une qualité mentale et émotionnelle plus sattvique.

Cependant, la méditation peut ne pas être accessible tout de suite aux personnes dont les soucis obscurcissent le mental, le rendant agité.  Il convient alors de se tourner vers les activités méditatives, telles que le nettoyage mentionné plus haut, mais aussi la cuisine (si l’on s’y adonne avec une qualité de présence suffisante), la pratique d’un hobby qui nous détend, ou encore les marches au contact de la nature.

Il convient également de RALENTIR !  Dans un monde où tout va vite (qualité propre à rajas), il convient de prendre le temps de se poser, de lâcher prise, et d’apprécier les petits plaisirs simples de la vie, en retrouvant son âme d’enfant, prompte à s’émerveiller à la vue d’un papillon ou d’un jolie coucher de soleil…

En effet, dans un monde rajasique à 300%, nous épuisons nos réserves plus vite que de raison…  ce qui nous mène de plus en plus rapidement et inéluctablement vers des états d’épuisement sévères qui, à terme, risquent de conduire à cet état trop fréquent de burn-out et autre épisode dépressif.  Ces états, tamasiques par définition, nous plongent alors dans l’immobilisme, la noirceur, et la sensation d’être dans une impasse impossible à surmonter…

Passer d’un état tamasique à un état sattvique ne pourra dès lors se faire qu’en passant à nouveau par un état rajasique.  En effet, il est impossible de passer d’un état de lourdeur et de stagnation à un état lumineux et léger ; il faudra d’abord se remettre en mouvement progressivement pour tendre vers un état plus sattvique.  Ne l’oubliez donc pas si vous êtes dans l’impasse…

Notez également qu’une alimentation fraîche, naturelle, légère, et riche en Prana (énergie vitale) est aussi nécessaire pour conserver un mental sattvique (ex : fruits frais bio, graines germées, amandes trempées, riz basmati, lait cru bio,…).  Consommer des aliments lourds, gras, frits, avec une haute densité calorique, est le plus sûr moyen de vous faire sombrer dans un état tamasique (voyez comme vous avez envie de rester assis dans le fauteuil et de somnoler après un repas lourd et copieux).  Faites également attention à ne pas abuser des épices chauffantes et piquantes, qui sont plutôt de nature rajasique.

Le massage sattvique ou Sattvabhyanga

Toucher sattvique

Le massage relaxant méditatif à tendance sattvique peut également être un excellent moyen de vous amener à communiquer avec votre être profond, à vous relier à votre nature intime, en vous amenant un peu plus de légèreté, de clarté, et de lumière.

Les mouvements du massage relaxant sattvique sont très doux et très lents.  Ce massage ayurvédique anti-stress procure un sentiment d’enveloppement et d’apaisement profond, tout en stimulant la prise de conscience de l’état actuel du corps physique, mais aussi du corps mental/émotionnel.  Savoir lâcher-prise est ici vraiment indispensable.

Ses effets sont les suivants :

  • Apporte légèreté et lumière
  • Relaxe profondément
  • Permet de se recentrer
  • Stimule les processus d’auto-guérison du corps
  • Oxygène le corps et l’esprit
  • Apporte un nouveau souffle de Prana (énergie vitale)
  • Amène la paix intérieure et l’équilibre

Indications particulières :

Stress, surmenage, fatigue émotionnelle, manque de concentration, manque d’ancrage, rupture du lien corps/esprit.

Informations pratiques :

Durée à prévoir : 1h45′ à 2h
Tarif : 80 euros

Toutes les infos ici : http://www.espaceshanti.be/massages.html

Dimitri La Penna
Praticien Ayurvédique & Energétique – Professeur de Yoga
Espace Ayurvédique Shanti
Rue de la Citadelle 124
B7500 – Tournai
www.espaceshanti.be
+32 497 73 40 49
dimitri@espaceshanti.be

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s