Archives de Catégorie: Physiologie ayurvédique

Routine ayurvédique de Printemps

Par défaut
Routine ayurvédique de Printemps

Tout comme chaque être humain, chaque saison possède sa propre prakruti (nature, ou constitution).  Le printemps possède donc ses propres caractéristiques.  Un dosha (faisant référence à vata, pitta et kapha, qui sont les trois principes fonctionnels psycho-physiologiques du corps) est toujours particulièrement aggravé durant chacune des saisons, et il convient donc d’essayer au maximum de le contrôler pour éviter tout déséquilibre.

Les caractéristiques du printemps

Au printemps, Kapha est provoqué (la qualité principale de Kapha étant l’eau).  Ceci cause asthme, rhume des foins, allergies, nez qui coule, etc.  Pitta prend ensuite le relais à la fin du printemps, causant des démangeaisons oculaires, des éruptions cutanées, etc. Lire la suite

Recommandations alimentaires pour le printemps

Par défaut
Recommandations alimentaires pour le printemps

Tout comme les êtres vivants, chaque saison possède sa propre prakruti (sa propre nature).  Dans nos climats tempérés, on peut dire globalement que le printemps est à prédominance kapha, l’été à prédominance pitta, l’automne à prédominance vata, et enfin l’hiver à prédominance kapha/vata.

Sachant cela, on comprend aisément que les maladies kapha (liées au mucus, et donc aux voies respiratoires notamment, mais aussi à l’estomac) sont communes au printemps, que les affections liées à pitta sont fréquentes en été, et ainsi de suite… Lire la suite

Agni (le feu digestif) & Ama (les toxines) selon la Tradition Ayurvédique

Par défaut
Agni (le feu digestif) & Ama (les toxines) selon la Tradition Ayurvédique

Agni est l’élément Feu, qui gouverne toute transformation.  La fonction première d’agni est la digestion, l’absorption, l’assimilation, et la transformation de la nourriture et des sensations en énergie.  Si vous rendez grâce à votre agni, vous serez béni et doté d’une santé parfaite.  Agni est la principale source de vie.  Sans agni, la vie n’est pas possible.  En Āyurveda, nous avons coutume de dire qu’un homme est aussi vieux que son agni.  Si agni est en condition optimale, le système immunitaire du sujet est sain.  Quand le feu métabolique est robuste, une personne peut vivre une vie longue et en santé.  Quand agni ralentit, la santé de la personne se dégrade.  Quand son feu vital est éteint, la mort suit rapidement.  Avez-vous déjà touché un corps sans vie ?  Les corps morts sont froids parce qu’il n’y a pas d’agni.  Un corps vivant est chaud.  Un yogi en samādhi et une personne morte se ressemblent.  Dans les deux cas, le cœur et la respiration s’arrêtent.  En samādhi, une personne semble inconsciente, et les pupilles sont dilatées.  Mais il y a une différence : même en samādhi profond, le corps est chaud à cause d’agni, tandis qu’un corps sans vie est froid comme la mort. Lire la suite

La sagesse ayurvédique pour prodiguer la guérison à tous les niveaux

Par défaut
La sagesse ayurvédique pour prodiguer la guérison à tous les niveaux

Sagesse ayurvédique

La sagesse ayurvédique pour prodiguer la guérison à tous les niveaux

L’Āyurveda tire ses origines dans la littérature Védique ancienne.  C’est un mot Sanskrit, dérivé de deux racines : āyur, qui signifie « vie », et veda, qui signifie « connaissance ».  La Science, selon les anciens, est la connaissance arrangée de façon systématique et logique, et au cours du temps, l’Āyurveda s’est fait connaître comme la science de la vie – une science si vaste qu’elle englobe notre être tout entier : corps, mental, et esprit.

Lire la suite

La clé de la santé ou de la maladie : « AGNI »

Par défaut
Agni, le feu digestif

Agni, le feu digestif

Agni est le feu biologique qui gouverne le métabolisme.  Il est similaire à pitta dans sa fonction, et peut être considéré comme partie intégrante du système pitta dans le corps, fonctionnant comme un agent catalyseur dans la digestion et le métabolisme. Lire la suite