Archives de Tag: Méditation

Routine ayurvédique de Printemps

Par défaut
Routine ayurvédique de Printemps

Tout comme chaque être humain, chaque saison possède sa propre prakruti (nature, ou constitution).  Le printemps possède donc ses propres caractéristiques.  Un dosha (faisant référence à vata, pitta et kapha, qui sont les trois principes fonctionnels psycho-physiologiques du corps) est toujours particulièrement aggravé durant chacune des saisons, et il convient donc d’essayer au maximum de le contrôler pour éviter tout déséquilibre.

Les caractéristiques du printemps

Au printemps, Kapha est provoqué (la qualité principale de Kapha étant l’eau).  Ceci cause asthme, rhume des foins, allergies, nez qui coule, etc.  Pitta prend ensuite le relais à la fin du printemps, causant des démangeaisons oculaires, des éruptions cutanées, etc. Lire la suite

Les 3 gunas selon l’Ayurveda & le Massage Sattvique

Par défaut
Les 3 gunas selon l’Ayurveda & le Massage Sattvique

3gunas

Les 3 gunas

Prakruti (la constitution, ou nature primordiale d’un individu) est composée de trois qualités principales, les gunas :

  • Sattva
  • Rajas
  • Tamas

Celles-ci sont plus subtiles que les 5 éléments qui naissent de leur activité :

  • Les cinq organes sensoriels naissent de sattva.
  • Les cinq organes d’action naissent de rajas.
  • Les cinq éléments (éther, air, feu, eau et terre) naissent de tamas.

Lire la suite

La méditation… Pourquoi ? Pour qui ? Comment ?

Par défaut
La méditation…  Pourquoi ?  Pour qui ? Comment ?

IMG_20151022_185935

Quand les gens utilisent la méditation uniquement pour se libérer du stress, ils ont fréquemment des soucis avec cette pratique. A mesure qu’ils essaient de se calmer, de nombreuses pensées et sentiments arrivent à la conscience, et ils en deviennent perturbés. Quand il y a un but derrière la méditation, la valeur de celle-ci est fortement réduite. Un but signifie une attente, et l’attente est le désir. On devrait méditer uniquement avec le désir de méditer : c’est tout. N’ayez aucune attente : « Hier, j’ai médité et j’ai vécu une merveilleuse expérience transcendantale. » Espérer vivre la même expérience aujourd’hui réduit la valeur de la méditation du jour. L’expérience d’hier peut ne pas se produire, et ainsi l’individu peut devenir stressé. Alors son espérance augmente, créant de l’ennui, et il pense qu’il doit se mettre à essayer une autre technique.

(…) La méditation peut aider à soigner les problèmes et il n’y a rien de mal à utiliser la méditation à des fins curatives. Cependant, n’utilisez pas la méditation dans ce seul but. La méditation possède un but plus élevé, l’épanouissement. J’aime utiliser le terme épanouissement plutôt que but. Une méditation structurée, qui est mécanique, crée un modèle structuré. Quand le cerveau travaille avec un modèle structuré, il devient sénile. Un cerveau sain nécessite un flot et un mouvement constants, non de la rigidité.

L’esprit dans la méditation est un muscle en action avec la relaxation. Si vous marchez deux kilomètres en regardant la beauté des nuages et des montagnes, et les oiseaux chanter, même dans cette action de marche il y a de la détente et de la joie. Ainsi la relaxation ne signifie pas l’inaction. L’action et l’inaction sont de pair. Et cela est la fonction la plus spirituelle de māmsa dhātu.
Si vous méditez sans attente, alors vous commencez à aimer sans attente. Aimer quelqu’un sans attente est l’amour le plus grand. Cela se produire seulement quand vos actions deviennent non motivées – non pas moins motivées, mais non motivées. Cette simple action pour une fraction de seconde, sans motif, apportera la transformation.

=> Texte traduit de « Textbook of Ayurveda – Volume 1 » du Dr Vasant Lad

Venez méditer aux cours de Yoga de l’Espace Shanti, les mardis (Tournai), mercredis (Bonsecours) et jeudis (Tournai) à 18h et à 19h15.

Toutes les infos utiles en cliquant sur ce lien.
Espace Ayurvédique Shanti
Rue de la Citadelle 124
7500 Tournai

En ces jours sombres, suffit-il d’être Charlie ?

Par défaut

Méditons sur la lumière plutôt que de faire l’apologie de l’ombre…

Ce texte est très juste, et pourtant j’avoue être très affecté par cette énergie noire et lourde qui plane sur nos têtes ces derniers jours… J’ai du mal à entrevoir et percevoir la lumière, même si je sais que ce n’est qu’une question d’angle de vue, qu’il faut prendre un peu de hauteur par rapport aux événements, et surtout continuer à croire en la puissance de l’Amour… Soyons ce changement que nous désirons tant, cultivons la paix, répandons la joie, et semons l’amour autour de nous autant que faire se peut…